Lettre à l’attention de nos marraines et parrains

Chères marraines, Chers parrains,

Les années se suivent, et malheureusement en Haïti, se ressemblent.

Il n’est toujours pas possible pour les équipes Ti’Moun de se rendre sur place. L’insécurité semble même s’aggraver de jour en jour. Se rendre à Port au Prince c’est risquer sa vie. Les gangs contrôlent les routes, rançonnent, tuent, violent, détruisent. L’autorité de l’état est bafouée en permanence.

A La Vallée, dont fait partie Ternier, et à Jacmel, la situation est plus calme. Mais il y est très difficile de s’approvisionner et une inflation de 25 à 30%, sur une année, voire plus, aggrave la pauvreté. Par exemple, pour le riz, aliment de base, +39%, l’huile + 67,5%, le sucre + 30% (source : institut haïtien de statistiques et informatique)

Heureusement pour nos filleuls, leurs familles et aussi les habitants de Ternier, l’association Ti’Moun peut toujours agir. Notre longue implantation dans ce secteur (maintenant plus de 24 ans), les relations de confiance que nous avons avec Tony et Emma Bouchette, mais aussi avec plusieurs autres intervenants sur place, assurent la continuité des actions que les moyens modernes de communication permettent de suivre très régulièrement.

Les jeunes qui étudient à Port au Prince nous font régulièrement part de leur peur au quotidien, de leurs difficultés à suivre des études, puis à trouver du travail. Après l’obtention de leur diplôme et en raison de la situation actuelle, le conseil d’administration a pris la décision de prolonger d’une année le parrainage des jeunes, leur donnant le temps de trouver un emploi. Certains sont tentés, comme beaucoup d’Haïtiens, par l’expatriation, ce que nous n’encourageons pas, mais comprenons.

Cette année encore, les courriers et photos de vos filleuls sont parvenus avec difficulté : par envoi DHL pour Ternier et Jacmel, par mail ou WhatsApp adressés directement par les parrainés de Port au Prince et les étudiants. La qualité de ces envois est souvent médiocre, mais permet toutefois de garder le contact.

Votre aide est encore et toujours indispensable, matériellement bien sûr, mais aussi moralement. Quelques lettres de grands parrainés nous le confirment : il leur est important de savoir que loin d’eux, on les soutient, on connait leurs difficultés.

De plus Tony Bouchette nous l’a dit à plusieurs reprises, entre les parrainages, les achats de nourriture, les dons de fin d’année, l’aide à l’agriculture… les actions de notre association bénéficient directement et indirectement à environ 6000 personnes.

Ensemble, nous pouvons être fiers de cette belle réussite.

Très cordialement, dans la solidarité, pour l’équipe TiMoun, Colette Gagneux

Ce contenu a été publié dans Infos d'Haïti, Vie de l'Association. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.