Haïti, vers une catastrophe humanitaire ?

Chèr.e.s ami.e.s,

Depuis plusieurs semaines Haïti fait face à une révolte de la population. La colère des Haïtiens s’amplifie face aux promesses non tenues du président Jovenel Moïse et face à la corruption généralisée de ceux qui gouvernent. Le peuple demande la démission du président mais celui-ci reste muet. Des barricades, des manifestations partout dans Port au Prince, empêchent tout déplacement. L’économie déjà fragile est totalement paralysée. Il n’y a plus de transport, les entreprises ne fonctionnent plus, les portes des écoles restent closes.

Vous trouverez ci-dessous les témoignages de Tony, Myrline et Josapha qui décrivent la situation du pays telle qu’ils la vivent. Vous trouverez également un lien vers un article d’Actu-Orange afin d’en savoir plus.

La présidente Mylène Liard

Message de Tony à Mylène, reçu via what’App dimanche 3 novembre : Bonjour Mylène, La situation en Haïti fait peur. On vient de passer une semaine noire. Personne ne pouvait bouger. Toutes les routes qui mènent dans les villes sont barricadées. Les gens armes sont très violents dans les rues. Nous, à La Vallée, on a du mal pour trouver des produits à Jacmel. En plus le prix est plus que double. Nous disposons la nourriture pour la cantine pour environ 9 jours. Notre boulangerie est fermée depuis fin août, pas de farine dans les boutiques. D’après le constat, à La Vallée, cela va déboucher sur une famine. Pour lire la suite

Courriel de Myrline à Céline, reçu jeudi 31 octobre : Chers(es) Collaborateurs et collaboratrices, Après plusieurs semaines de manifestation anti gouvernementale organisée par la population haïtienne (pour exiger la Démission du Président Jovenel Moïse et éradication de ce système),  la situation reste tendue cela fait tantôt deux mois qu’on a constaté un blocage généralisé du territoire à tous les niveaux : « Les écoles, l’administration Publique, les entreprise privées, le transport public est totalement paralyse à cause des barricades qui se sont dressées partout dans le pays. Un phénomène d’insécurité énorme à travers le pays en général : les  gens restent derrière leurs barricades, des jets de pierres, de bouteilles, des tirs et de coup de feu partout à travers le pays. La colère observée lors des manifestations des rues, émaillées d’actes de violence, de morts et de blessés par balle, ne s’est pas estompée pendant ces jours pour exiger le départ du président Jovenel Moïse et le procès des dilapidateurs présumés des fonds Petro caribe. Pour lire la suite

Message de Josapha à Patrick et Lydie, reçu via what’App mardi 5 novembre  : Bonjour Patrick et Lydie, Effectivement la situation socio-politique haïtienne est toujours complexe, car iul y a environ 3 mois où toutes les activités du pays sont bloquées, des manifestations violentes, des zones de la capitale sont complétement risquées de passer occupées par des bandits lourdement armés, problèmes de carburantdans les villes de province et plus particulièrement dans les zones rurales ce qui implique une rupture considérable de stock au niveau des provinces. Une famille achète une livre de sucre à 75 gourdes, pour le riz idem et avec beaucoup de difficultés pour approvisionner au niveau de la capitale. Pour lire la suite

Orange Actu : Haïti : au moins 42 morts dont 19 tués par la police depuis mi-septembre (ONU) « ici ».

Ce contenu a été publié dans Infos d'Haïti. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Haïti, vers une catastrophe humanitaire ?

  1. Verite dit :

    Bon courage à nos amis Emma et Tony. Esperons que les enfants pourront bientôt reprendre l’ecole et que tous pourront manger à
    Leur faim.

  2. Yvetot dit :

    Haïti n’interresse pas nos médias. Une honte! Si cette île détenait des richesses nous aurions été très vite informée de ce désastre humanitaire. Que pouvons-nous faire à notre niveau? En parler autour de nous? Bon courage à nos amus Haïtiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.