Haïti encore durement touché.

Cette fois c’est le Sud-Ouest du pays qui a subit la terrible secousse et ses répliques. Il est très difficile d’avoir des informations précises en dehors des deux grandes agglomérations de Jéremie et des Cayes, mais il ne fait pas de doute que toutes les villes et villages de cette partie d’Haïti ont été gravement endommagés et que le bilan qui ne cesse de s’alourdir va, hélas, marquer durement l’histoire tragique de ce pays. Déjà 1500 morts recensés!

Et avec une tempête tropicale qui, à l’heure où nous écrivons ces lignes, déverse des trombes d’eau sur tout le sud du pays, dont les zones déjà dévastées par le séisme.

Les enfants et familles que nous connaissons, à Jacmel, à La Vallée, à Port-au-Prince, mais aussi à Côte-de Fer ont ressenti le séisme mais n’ont pas été touchés par les destructions.

Par contre des torrents de pluie semblent se déverser dans des rues de Jacmel, notamment, et il est difficile pour le moment d’avoir des informations précises.

Que faire de notre côté ? Nous ne pouvons plus nous rendre sur place compte tenu de l’insécurité totale, nous ne pouvons plus acheminer quoi que ce soit sous peine d’être dépouillés !

Nous pouvons par contre continuer par nos parrainages, par nos dons, à soutenir les activités scolaires de nos enfants parrainés, à maintenir les efforts de développement rural, à accompagner les familles et les enfants dans leur santé, leur alimentation…

Au delà de la compassion, nécessaire, l’association Ti’moun avec ses parrains et marraines et tous ses soutiens, est au cœur de l’action fraternelle avec le peuple haïtien.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.